Jean-Philippe Dallaire

Fritz Brandtner
29 avril 2017
Jean-Paul Riopelle
29 avril 2017

Jean-Philippe Dallaire est né en 1916 à Gatineau au Québec. Il commence le dessin dès l’âge de 11 ans, fait ses études et son cours commercial à Hull au Québec. Sous l’invitation de Georges- Henri Lévesque, il s’installe un studio au monastère des Dominicains d’Ottawa. Il y réalise une murale pour la chapelle. Par la suite, il entreprend pour une période de 6 mois des études à l’École des Beaux-Arts de Montréal. Il complète ses études à l'École du Museum of Fine arts de Boston. Il reçoit une bourse pour aller s’installer à Paris pour étudier. Il y installe son studio. Durant la deuxième guerre mondiale, il devient prisonnier des Allemands avec d’autres Québécois, entre autres Paul Vanier Beaulieu. Pendant les quatre prochaines années, il étudie le dessin et l’Italien. En 1944, à sa libération, il s’initie à la tapisserie.

De retour au Québec, il est nommé professeur de peinture et de dessin à l’École des beaux-arts de Québec. Il occupera par la suite, en 1952 un poste à l’Office National du fils du Canada. En 1959 Dallaire retourne s’installer en France.

Dallaire a exploré au cours de sa carrière plusieurs styles: cubisme, surréalisme, symbolisme. Son oeuvre est difficilement classifiable. Elle témoigne d'un talent, d'une liberté et d'une sensibilité qui lui a permit de venir enrichir le paysage de l'art québécois.

Jean-Philippe Dallaire meurt en 1965 à Vence en France.