Normand Hudon

Jean-Paul Riopelle
29 avril 2017
Jean-Paul Lemieux
23 avril 2017

Normand Hudon est un caricaturiste politique québécois né le 5 juin 1929.
Il collabore à plusieurs journaux québécois parmi les plus notables du XXe siècle, dont Le Devoir et La Presse.

Normand Hudon étudie à l’École des beaux-arts de Montréal puis à l’Académie de Montmartre à Paris auprès de Fernand Léger. De 1948 à 1958, il est caricaturiste pigiste pour plusieurs journaux.

Normand Hudon fait son apparition au petit écran dès la naissance de la Télévision de Radio-Canada en 1952 tout en commençant à faire diverses apparitions dans les cabarets montréalais avec un spectacle de dessins. À cette époque, il réalise donc chaque jour de deux à trois dessins, il prépare et tourne ses émissions de télévision et se produit dans les cabarets en soirée1. Il se produit surtout au Cabaret Saint-Germain des Prés de Montréal.

Il anime entre autres l'émission Au p’tit café (1956-1961) avec Dominique Michel et Pierre Thériault. Normand Hudon devient une vedette — une immense vedette — du Québec.

De 1958 à 1961, il travaille à temps plein pour Le Devoir, où ses caricatures de Maurice Duplessis qu'il représente toujours accompagné d'un vautour, sont vitrioliques. En 1961, il collabore au service du quotidien montréalais La Presse jusqu'en 1965.
Il est aussi un des caricaturistes attitrés de l'émission la plus écoutée des années 1960, Les Couche-tard.

Au cours de sa carrière, Normand Hudon a exposé ses œuvres dans de nombreuses galeries et musées tant au Québec que partout dans le monde. Il décède le 8 janvier 1997 à Montréal.