René Richard

Albert Rousseau
4 avril 2017
Claude Le Sauteur
4 avril 2017

René Richard est né à Chaux-de-Fonds, en Suisse, le 1er décembre 1895. Il arrive au Canada en 1909 avec sa famille et il suit ses premières leçons de peinture. La famille Richard habite à Montréal deux ans avant de s’établir à Cold Lake en Alberta, où son père ouvre un magasin général et poste de traite. Richard devient trappeur, chasseur et coureur des bois. Vivant littéralement de la forêt, il se lance dans l’écriture et la peinture de ses expériences.

En 1927, il part en France pour perfectionner son art et rencontre Clarence Gagnon. Les deux artistes deviennent de grands amis. De 1927 à 1930, il suit des cours de peinture à l’Académie de la Grande Chaumière et à l’Académie Colarossi, à Paris.

De retour au Canada, René Richard vit de la chasse comme trappeur. Lors de ses excursions, René Richard ne cesse de dessiner. Il rapporte de ses randonnées des centaines de dessins qu’il a faits sur du papier à emballage.

Entre 1938 à 1942, René Richard visite l’Île d’Orléans et la Gaspésie, il fait le tour de Charlevoix, et il parcourt la Mauricie et l’Abitibi. En 1942, il épouse Blanche Cimon et s’installe à Baie St-Paul, dont les paysages lui rappellent ceux de la Suisse et de certaines parties du Grand Nord Canadien. Il y peint de nombreux paysages et expose régulièrement à Québec et à Montréal. En 1952, il retourne en expédition dans le Grand Nord. Il passe les trente prochaines années de sa vie à Baie St-Paul.

En 1973, il reçoit l’Ordre du Canada, et en 1980 il devient membre de l’Académie Royale des Arts du Canada. Des rétrospectives lui sont consacrées en 1967 et en 1978 par le Musée national des beaux-arts du Québec. En 1982, une de ses toiles est reproduite sur un timbre-poste pour la Fête du Canada. Il meurt à l’âge de 86 ans.